09 janvier 2008

Histoire de la Poste aux armées

Nous vous présentons ci-dessous un extrait d'un très intéressant article publié par le Service historique de la défense et consacré à l'histoire de la Poste aux armées depuis ses origines :


11. Après la Seconde Guerre mondiale

Durant les différents conflits qui se succèdent (Madagascar, Corée, Indochine, Egypte, Chypre et Algérie, etc.), la Poste aux Armées s'établit à chaque fois sur le sol étranger.

En 1947, les fonctionnaires de l'administration des postes et des télécommunications sont placés en position de détachés. Ils signent un engagement de deux ans en temps de paix et d'un an en temps de guerre. Ils sont rémunérés par le Ministère de la Guerre.

En 1948, une Section Centrale de la Poste aux Armées est créée et relève de l'Etat-Major des Armées - 4ème Bureau. Elle est dirigée par un Haut Fonctionnaire des P.T.T. assimilé appelé "Chef du Service de la Poste aux Armées". Il a la charge de :

- l'organisation générale de la Poste aux Armées,

- l'élaboration des différents textes concernant le fonctionnement,

- l'administration du personnel,

- du contrôle de la comptabilité des bureaux postaux militaires,

- de la surveillance des chefs de la poste aux armées hors métropole.

En 1953, de nouveau le Service de la Poste aux Armées est réorganisé. Un corps spécial est créé. Le personnel est recruté dans l'Administration des Postes, Télégraphes et Téléphones. De nouveaux grades d'assimilation apparaissent :




Ces grades donnent les mêmes droits conférés aux militaires de même rang dans l'armée et ont les mêmes devoirs.Toutefois, le statut de personnel détaché reste effectif.

Pour le matériel, rien ne change. Le matériel technique (registres, imprimés, sacs postaux, etc…) est toujours fourni par l'Administration des Postes, Télégraphes et Téléphones et le reste par le Secrétariat d'Etat à la Guerre.

Le service en lui-même est remanié. Les organes de direction sont :


A l'échelon commandement en chef :

- une direction centrale de la poste aux armées,

- des bureaux centraux militaires,- des bureaux postaux militaires,

- des bureaux-frontières,

- des bureaux postaux desservant les unités non comprises dans les armées.


Sur les théâtres d'opérations :

- une direction de la poste aux armées des T.O.E.,

- des bureaux postaux militaires.


A l'Armée :

- une direction de la poste à l'armée,

- des bureaux postaux militaires


Les organes d'exécution sont :

- les bureaux centraux militaires (B.C.M.) : tri et acheminement de la correspondance et des colis postaux,

- les bureaux-frontières : intermédiaires entre B.C.M. et les armées,

- les bureaux postaux militaires : distribution et expédition de la correspondance et des colis des corps de troupe et services,

- une réserve de personnel technique.


En 1958, des agences postales militaires "terre, marine et air" peuvent être créées dans des camps ou bases estimés importants que ce soit en France ou dans les départements d'Outre-Mer.

En 1959, le personnel féminin de l'Administration des P.T.T. peut être détaché au même titre que le personnel masculin.

En 1972, les secteurs postaux existent toujours mais on leur joint des codes postaux militaires. Chaque bureau postal militaire détient un code postal (exemple : B.P.M. 102 de Lille : 59998 LILLE ARMEES).

Une nouvelle réforme intervient au début des années 1990. Une série de codes spécifiques "00000 ARMEES" à "00899 ARMEES" sont affectés à une nouvelle entité (exemple : B.P.M. 121 - S.P. 69386 devient B.P.M. 121 - S.P. 69386 - 00527 ARMEES).

Le Service de la Poste aux Armées devient une entité militaire à part entière en 1973 . Il fonctionne comme un service civil. Il est chargé en liaison avec les administrations postales civiles françaises et étrangères :

- du dépôt, de l'acheminement et de la distribution du courrier à destination ou en provenance des armées,

- des opérations postales, télégraphiques, financières et d'épargne autorisées en faveur des armées,

- des opérations de trésorerie dans les territoires ou garnisons dépourvus de payeurs aux armées,

- de la desserte postale des missions militaires à l'étranger.

Ce service est dirigé en temps de paix par un chef de service désigné par le ministre des armées en accord avec le ministre des postes et télécommunications.

Le service de la poste aux armées comprend :

- une direction centrale, placée sous l'autorité du chef d'état-major de l'armée de terre,

- un centre de tri postal Paris Tri Armées,

- un bureau central Paris Armées 01, bureau centralisateur et d'échange

- une compagnie administrative assure le paiement de la solde et des indemnités des personnels,

- des bureaux postaux militaires (B.P.M.) et des organismes rattachés. Les B.P.M. comprennent des bureaux principaux fonctionnant dans chaque région militaire, aérienne, maritime et dans toute garnison désignée par le Ministre des Armées ; des bureaux annexes rattachés aux principaux.

- des directions de service des territoires


12. Au XXIème siècle

Le Service de la Poste aux Armées en 2001 ne change pas. Il est toujours présent en France, dans les départements et territoires d'Outre-Mer, en Allemagne, dans les pays étrangers liés par des accords internationaux et sur les théâtres d'opérations (ex-Yougoslavie, Kosovo, Afrique, etc.)


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour

A combien se monte actuellement les effectifs (militaire/civil) de la Poste aux Armées ? Y a-t-il encore des liens avec le Trésor aux Armées ?

Merci

Gabriel a dit…

Bonjour,

Je ne connais pas le chiffre actuel des effectifs de la poste interarmées. En 2007, l'effectif était de 247 personnes.

Au 31 décembre 2008, 65 agents avaient quitté le service. D'autres agents ont dû en faire de même en 2009.

Je pense que les effectifs doivent être actuellement d'une centaine de personnes (Direction à Paris, Centre de tri interarmées de Paris + douzaine de bureaux postaux militaires à travers le monde)

Gabriel a dit…

Concernant la Trésorerie aux armées, il s'agit d'un service distinct de la Poste interarmées.

mailk a dit…

il reste environ 40 personnes a la poste interarmées au 13/06/2012

olivier a dit…

il reste actuellement 55 personnes a la poste interarmées pour le courrier celui ci devant disparaitre fin 2012 il restera le financier il ne restera alors que 30 personnes environ après c'est l'inconnu