07 janvier 2008

Le bureau postal militaire 651 à Dubrovnik

Extrait d'un article du Lieutenant Philippe Mouret tiré du "Journal de la SFOR" n° 134 du 14 mars 2002 :


Un poste isolé à ... Dubrovnik

L’Escale aérienne militaire implantée sur l’Aéroport international de Dubrovnik-Cilipi est un petit détachement de l’armée de l’air française. Sa mission est d’assurer le transit des avions et des hélicoptères des nations de la SFOR, civils comme militaires.

Dubrovnik – L’Escale aérienne militaire (EAM), installée sur l’Aéroport international de Dubrovnik-Cilipi sur 709 m2, est un petit détachement français “isolé”, qui ne compte en permanence que six personnes : quatre pour l’armée de l’air (l’EAM proprement dite) et deux pour le bureau postal militaire (BPM) 651.

L’EAM relève hiérarchiquement du Détachement air (DETAIR) de Mostar, commandé par le Col Jean-Marie Kosinski ; elle est sous le contrôle opérationnel des bureaux transit air administratifs et personnel (G1) et logistique (G4) de la Division multinationale sud-est (DMN-SE). Sa mission est d’assurer le transit de tous les avions et hélicoptères de la SFOR. Les hangars et les bureaux sont loués à l’aéroport civil.


L’importance du courrier

Avec le fret, entrant comme sortant, voyagent les sacs postaux. Le courrier est très important pour les soldats loin de chez eux. Le Sgt Ronan L’Hostis est le chef du BPM 651, le Bgd Jérémie Raguenez son adjoint. Le bureau pratique toutes les opérations classiques : envoi et réception de courriers et de colis, opérations financières, …

Cela concerne un très petit nombre de personnes sur place : les six permanents de l’escale et les 16 transmetteurs français de Trebinje. Mais le volume postal qui transite chaque jour par Dubrovnik est important. Six fois par semaine, le BPM réceptionne 20 gros sacs postaux prioritaires et en envoie autant par avion civil. Les paquets économiques transitent par voie aérienne militaire.

L’EAM de Dubrovnik, a priori isolée et composée d’un effectif réduit, voit en fait passer beaucoup de monde et d’unités. Elle est un élément essentiel dans la chaine qui relie la France à la B-H.



Le Sgt Ronan L'Hostis (au premier plan), chef du BPM 651, avec son adjoint, le Bgd Jérémie Raguenez.

Aucun commentaire: