09 janvier 2008

Profession : agent postal

Nous vous présentons ci-dessous un petit article sur la profession d'agent postal du Porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, appartenant au Groupe Ecole d'Application des Officiers de Marine (GEAOM), tiré du site internet du Ministère de la Défense :


Profession : agent postal

GEAOM 2006/2007

Dans la plupart des unités embarqués, le courrier est géré par un vaguemestre : c'est un marin qui remplace l'unité auprès de la Poste. Sur les bâtiments de taille plus importante, comme le porte-hélicoptères, on dispose d'un agent postal qui est un militaire de spécialité poste remplaçant la Poste auprès de l'unité.

Sur la Jeanne d'Arc, le maître principal Rival est titulaire d'un BE/BAT (brevet élémentaire/brevet d'aptitude technique) et d'un BS (brevet de spécialité) de spécialité Poste, il est assisté du second-maître Daburon. Ces derniers représentent donc la Poste auprès de tout le GEAOM, puisque, en relation avec le vaguemestre du Georges Leygues, ils gèrent tout le courrier des deux bâtiments.

L'agence postale propose exactement les mêmes services qu'un bureau de poste à terre. Son activité principale est la vente de timbres, ainsi que la réception et l'envoi de courrier en escale, mais elle peut également émettre des mandats et doit sans cesse être en relation avec l'agence centrale à Paris et avec la comptabilité à Toulon.

Pendant la traversée, l'activité principale de l'agence postale est la vente de timbres, que le maître principal Rival a reçu avant le départ en mission, le stock étant complété par des demandes ajustées au besoin de l'unité au cours de la mission.

Avant de partir en mission, l'agent postal doit envoyer un message à Paris indiquant les dates et lieux auxquels elle pourra recevoir et envoyer du courrier. En effet, le courrier envoyé sur la Jeanne d'Arc et sur le Georges Leygues est centralisé à Paris et, avant chaque escale, réparti en dépêches reçues par l'agent postal selon des dates indiqués en réponse au message d'avant la mission (en général, le premier et le dernier jour de l'escale).

De même, peu avant d'arriver en escale, l'agent postal prépare des dépêches qui seront envoyées à Paris dès l'arrivée. Sur les deux dernières escales, 274,7 kg de courrier est parti du GEAOM (en 20 sacs répartis sur 4 dépêches) et nous en avons reçu 1067,5 kg (en 74 sacs répartis sur 7 dépêches) !

Tout cela représente beaucoup de travail, mais un travail indispensable au bon fonctionnement de l'unité et au moral des marins, toujours heureux de recevoir du courrier de leurs proches. La Poste embarquée, "on a tous à y gagner".



Le maître-principal Rival et le second-maître Daburon découvrant leurs 650 kg de courrier à Djibouti.

Aucun commentaire: