13 février 2008

La franchise militaire de l'opération ORYX

En décembre 1992, l'ONU décida la création de l'opération internationale "RESTORE HOPE" (Rendre l'espoir) en Somalie, opération dite d'ingérence humanitaire destinée à faire cesser les violations du droit international humanitaire.

La composante française de cette intervention militaro-humanitaire prit le nom d'opération ORYX. Elle mobilisa, avec la logistique à Djibouti et en métropole, entre 3 et 4 000 militaires français, dont environ 2 120 directement en Somalie.

Les Forces françaises de Djibouti (FFDJ) constituaient une partie importante des troupes de ce dispositif, compte tenu de leur proximité du théâtre d'engagement, de leur connaissance approfondie du milieu et de leur acclimatation.

Un bureau postal militaire - portant le numéro 613 - fut ouvert le 04 janvier 1993 à HODDUR (Somalie) afin de desservir les militaires français de cette opération.




Par note en date du 09 janvier 1993, l'Etat-major interarmées des Forces françaises de Djibouti (FFDJ) a accordé la franchise postale pour le courrier ordinaire (lettres et paquets) déposé au bureau postal militaire 610 de Djibouti et destiné aux Forces françaises de l'opération ORYX en Somalie et inversement au courrier déposé au bureau postal militaire 613 et destiné aux FFDJ et à leurs familles.



Enveloppe en franchise militaire avec cachet de la Force ORYX en Somalie et timbre à date du bureau postal militaire 613 d'Hoddur, adressée à un adjudant-chef de l'Escadron de chasse 4/30 "Vexin" stationné à Djibouti (24 janvier 1993)


L'opération prit fin en mars 1993 et fut remplacée par une force de maintien de la paix de l'ONU : la Seconde Opération des Nations Unies en Somalie (ONUSOM II).

Aucun commentaire: