25 février 2008

La station radiomaritime de Saint-Lys

Le site de Saint-Lys (petit village situé à 25 km au sud-ouest de Toulouse) est né lors de la Seconde Guerre mondiale en 1942, en zone non occupée, au moment où les centres radio étaient envahis ou détruits. Après la guerre, Saint-Lys radio est devenu le seul centre radiomaritime français pour liaisons à grande distance, géré par les P.T.T. puis par France Télécom.

Au plus fort de son activité, dans les années 70, le seul site de Saint-Lys occupait jusqu’à 150 personnes. Depuis le milieu des années 80, la tendance s’est inversée et le trafic radio en ondes décamétriques (ondes courtes) n’a fait que décliner, avec le développement des communications par satellites.

La station décamétrique a cessé définitivement ses émissions vendredi 16 janvier 1998. Cette fermeture s’inscrit dans le processus d’essor des nouvelles technologies de communication par satellites qui rendent obsolètes les techniques de transmission utilisées par le centre radiomaritime de Saint-Lys et qui ont entraîné une baisse de trafic très importante depuis le milieu des années 80.

Les liaisons satellites offrent, pour un prix plus bas, une amélioration décisive de la qualité et de la disponibilité des communications. Elles permettent la fourniture d’un service automatique qui garantit la confidentialité des conversations. Désormais, quel que soit l’endroit où ils se trouvent en mer, les bateaux peuvent accéder plus rapidement à l’ensemble des réseaux de télécommunications grâce au service par satellites de France Télécom Inmarsat.

Le centre disposait d'un bureau de poste qui centralisait les lettres radiomaritimes ; il était doté d'une machine à affranchir SECAP avec flamme illustrée.



"Lettre radiomaritime" à en-tête de la Poste avec timbre à date "POSTE AUX ARMEES" à étoile et cachet ovale du chef de service du bureau postal militaire 600 de BERLIN, adressée au Centre radiomaritime de Saint Lys (22 février 1966)


Aucun commentaire: