03 mai 2013

Le vaguemestre de la Frégate anti-sous-marine (FASM) Georges LEYGUES


Nous vous présentons ci-dessous un intéressant petit article datant du 02 août 2011, tiré du site internet "Journaux de bord : Marine nationale".


COURRIER PRIORITAIRE !

Après la coopérative et la buanderie, poursuite de la découverte des services d’usage courant du village flottant Georges Leygues. Aujourd'hui, rencontre avec le second-maître Jean Paul T., vaguemestre du bord (ou agent postal).



Crédit : ASP Laura Nicolaizeau


Bien que le développement des systèmes de communication ait relégué le papier en seconde place, le courrier n’est pas mort pour autant. « Les manuscrits ne brûlent pas », comme l’écrivait le russe Boulgakov dans Le Maître et Margherite.

Cette citation est d’autant plus vraie pour le courrier personnel des marins. Lettres manuscrites et cartes postales, même vieilles de quelques semaines, restent appréciées par l’équipage. Malgré les mails et le téléphone, les courriers papiers font encore de la résistance … au plus grand bonheur des marins !



Crédit : ASP Laura Nicolaizeau


Depuis deux ans déjà, le SM Jean-Paul T. assure le rôle de vaguemestre. Il est chargé du ramassage et la distribution du courrier, ainsi que la vente de timbres à bord. Facteur, postier il est un peu tout à la fois.

Lorsque le bâtiment est en déploiement, Jean-Paul s’assure que le courrier nous précédera en escale. A l’arrivée en escale, « c’est 70 kg, en moyenne, de courrier arrivant, pour 10 à 15 kg de courrier qui quitteront le bord à la fin de l’escale », nous informe-t-il.

Entre courriers administratifs, colis ou lettres des familles pour les marins, Jean Paul a de quoi s’occuper les premiers heures d’escale !

« C’est Noël à chaque fois ! » plaisante-t-il, avant de reprendre plus sérieusement : « les marins attendent avec impatience les lettres et les colis de leurs familles. Ils sont toujours ravis de recevoir quelque chose : c’est un petit bout de France qui vient à eux ».

Pour Jean-Paul, avec un « petit rien », comme il le dit, il fait plaisir aux marins du bord, et contribue au maintien du bon moral au sein de l’équipage, et c’est ce qui lui plait dans sa fonction de vaguemestre.

Il se souvient encore de cette enveloppe reçue par un père du bord, décorée de dessin et de petits mots pour la fête des pères. « C’est touchant comme courrier et on est sûr de faire un heureux à bord ! ».



Crédit : ASP Laura Nicolaizeau


Aujourd'hui déployé en mission Harmattan, la frégate continue à recevoir du courrier. Jean-Paul profite des ravitaillements des pétroliers ravitailleurs.

« C’est important de recevoir du courrier en mission opérationnelle pour le travail mais surtout pour le moral de l’équipage » souligne-t-il.

A bord, Jean-Paul est également notre METOC (météorologiste-océanographe). Oiseau de mauvais augure pour certains, ou faiseur de beau temps, notre Monsieur Météo est chargé d’établir les prévisions météos.

Il présente deux fois par jour au commandant les prévisions météo de la journée et des prochains jours. Spécialiste des questions météorologiques, il est également l’océanographe du bord. Une fonction pleinement impliquée dans les opérations.

A ce titre, il est chargé d’établir les bathymétries, ces courbes qui déterminent la propagation du son dans l’eau. Un élément indispensable pour la lutte anti-sous-marine.


Aucun commentaire: