25 mai 2014

La dissolution du bureau postal interarmées 617

Le bureau postal militaire 617 fut créé le 1er juin 1970 à FORT LAMY (Tchad) pour desservir les unités françaises de l'opération "BISON" déployées pour arrêter la progression des rebelles du Front de libération nationale (Frolinat) dans le nord du pays, soutenus par la Libye.




A partir de mai 1972, l'intervention française ayant permis de rétablir l'autorité de l'Etat tchadien, le dispositif français fut allégé mais le bureau postal militaire resta néanmoins ouvert pour soutenir les personnels de l'assistance militaire technique.

Ce n'est qu'en 1975 que ces personnels quittèrent le pays à la demande des autorités tchadiennes et le bureau postal militaire 617 fut fermé le 24 octobre 1975.




Le bureau postal militaire 617 fut réactivé le 26 juillet 1978 à N'DJAMENA (nouvelle appellation de la ville de Fort Lamy depuis novembre 1973) afin de soutenir les unités de l'opération "TACAUD" envoyées après la crise de Faya Largeau le 17 février 1978 par les rebelles de Frolinat.

Le bureau quitta N'Djamena le 14 mai 1980 et se replia à MAROUA (nord du Cameroun) le 16 mai 1980. Il desservit alors le personnel de l'Elément médical militaire d'intervention rapide (EMMIR) déployés à Kousseri sur la frontière tchadienne côté Cameroun, afin de venir en aide aux nombreux blessés qui s'y étaient réfugiés. Il soutenait aussi des services repliés de l'ambassade de France, du consulat et de la coopération implantés à Moundou, au sud du Tchad.

Le bureau postal militaire 617 fut fermé le 28 septembre 1980.




Il fut réactivé à N'DJAMENA le 13 août 1983 afin de soutenir les unités de l'opération "MANTA" envoyées après l'invasion du Tchad par des unités libyennes assistées de forces rebelles tchadiennes du Gouvernement national d'union de transition (GUNT).

Le dispositif dissuasif mis en place permit, en septembre 1984, de conclure un accord avec la Libye pour évacuer le Tchad. La dernière unité française quitta le Tchad mi-novembre 1984 et le bureau postal militaire 617 fut fermé le 06 novembre 1984.





La Libye ne respectant pas ses engagements, la France déclencha en février 1986 l'opération "EPERVIER" afin d'assurer l'intégrité territoriale du Tchad. Pour la quatrième fois, un dispositif militaire s'installa au Tchad, desservi de nouveau par le bureau postal militaire 617 qui fut réactivé le 20 février 1986.




Suite à la création du Service de la poste interarmées en avril 2002, le bureau prit la dénomination de bureau postal interarmées à compter du 1er janvier 2003.




Le bureau postal interarmées 617 de N'Djamena a fermé définitivement ses portes le 17 mai 2014.




Les militaires français de l'opération Epervier sont désormais desservis par un employé de la société Sodexo pour le courrier et par un postier militaire pour les opérations financières.


2 commentaires:

SPID a dit…

Pour préciser la desserte actuelle, Epervier est désormais desservi par le Service Postal International pour la Défense (SPID), groupement solidaire entre La Poste et SODEXO.
Ce sont aujourd'hui 2 personnes de ce groupement, opéré localement par SODEXO qui assure le soutien postal.

Gabriel FRICK a dit…

Merci pour ce rectificatif ; toutes infos complémentaires sur le SPID seront les bienvenues !