17 février 2008

Les cartes-postales avec réponse payée

Les cartes-postales avec réponse payée se composaient de deux cartes timbrées attenantes, dont l’une était destinée à l’expéditeur initial, et la seconde était réservée à la réponse éventuelle du destinataire.
Les deux cartes pouvaient être timbrées soit au tarif interne des cartes postales, pour être utilisées à l’intérieur du seul pays d’émission, soit au tarif international, pour l’usage à destination de n’importe quel pays de l’Union Postale Universelle (U.P.U.).

Les pays destinataires de ces cartes doubles devaient assurer gratuitement le retour de la seconde carte et leurs postes devaient en oblitérer le(s) timbre(s), ce qui a créé pour les collectionneurs un nouveau cas de timbres oblitérés à l’étranger.
Plusieurs États émirent de telles cartes-réponses, internes et internationales, sous la forme d’entiers postaux doubles. Ces cartes réponse pouvaient être recommandées ou expédiées par la poste aérienne, mais à condition d’y coller les surtaxes correspondantes en timbres mobiles du pays de retour.

L’emploi des cartes-réponses, déjà au départ très limité, n’a fait que se réduire et a fini par tomber en désuétude, si bien que le Congrès de l'U.P.U. réuni à Tokyo en 1969 a mis fin, à compter du 1er août 1971, à leur validité internationale.



Carte-postale avec réponse payée allemande oblitérée à l'aide d'un timbre à date "POSTE AUX ARMES" à étoile d'un bureau postal militaire des Forces françaises en Allemagne (29 septembre 1969)


Aucun commentaire: