25 mai 2019

Des médailles en bronze offertes au Colonel Michel FREHAUT

Le commandant (puis lieutenant-colonel) Michel FREHAUT fut directeur de la poste du 2ème Corps d'Armée (2e CA) et des Forces françaises en Allemagne (FFA) du 02 novembre 1976 au 09 octobre 1988.

Nous vous présentons ci-dessous deux médailles en bronze de 68 mm de diamètre offertes au Colonel Michel FREHAUT lors de son départ d'Allemagne.




Médaille du 2ème Corps d'Armée et des Forces françaises en Allemagne




Verso de la médaille avec inscription
"Au Colonel Michel FREHAUT
Directeur de la Poste aux Armées
des F.F.A.
OFFENBOURG, 1977-1988"





Médaille de la 3ème Division Blindée




Verso de la médaille avec inscription
"Le Général de division J. VOINOT
Cdt la 3e D.B. et Z.S.S. (Zone de stationnement sud)
au Colonel M. FREHAUT
Dteur de la Poste du 2e C.A. / F.F.A.
1972 - 1988"


Il sera ensuite promu colonel, grade équivalent de directeur départemental des postes et télécommunications.



Colonel Michel FREHAUT lors de son pot de départ à la retraite, en
compagnie du Général de brigade (er) Roland BERNARD (Octobre 1992)


Par arrêté du ministre de la défense du 02 mai 1989, il sera nommé à compter du 1er avril 1989 chef de service de la poste aux armées (directeur central), en remplacement du Général de brigade Roland BERNARD, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

A son tour, il fera valoir ses droits à la retraite et sera remplacé, à compter du 05 octobre 1992, par le colonel Armand BAUTISTA.

Nous vous présentons ci-dessous une troisième médaille en bronze de 68 mm de diamètre qui a été offerte au Colonel Michel FREHAUT lors de son départ à la retraite.




Médaille de la Mutuelle Nationale Militaire




Verso de la médaille avec inscription
"Colonel FREHAUT Chef du Service
de la Poste aux Armées  Octobre 1992"


19 mai 2019

Une lettre militaire tombée en rebut suivie d'une enquête


Nous vous présentons ci-dessous un intéressant ensemble de documents concernant une lettre militaire adressée au Commandant Hubert SERGENTET affecté aux Subsistances militaires de Tours et tombée en rebut :

  • enveloppe affranchie à 15 F (tarif du 08 décembre 1951 de la lettre simple pour l'intérieur) postée le 13 avril 1953 dans un bureau postal militaire des Troupes d'occupation en Allemagne et oblitérée à l'aide d'une machine à oblitérer KLUSSENDORF 




Pesant plus de 20 grammes et devant donc être affranchie à 25 F, la lettre a été taxée à l'arrivée à 20 F (double de l'insuffisance d'affranchissement) par la recette principale de Tours le 15 avril 1953.

En tant qu'objet taxé, elle a été mise en instance au guichet et un avis informant le destinataire a été établi le 15 avril 1953.




A l'issue du délai de garde, soit 5 jours ouvrables à partir du lendemain du jour de réception, elle a été revêtue de la griffe "NON RECLAME" et retournée le 22 avril 1953 au Dépôt central des rebuts, l'adresse de l'expéditeur ne figurant pas à l'extérieur de l'enveloppe.


  • enveloppe N° 827 des Postes-Télégraphes-Téléphones avec timbre à date "POSTE AUX ARMEES" du 20 mai 1953 et griffe "POSTE MILITAIRE / - 29, Rue Desrenaudes, PARIS 17°" ayant servi à réexpédier l'enveloppe tombée en rebut. 




Le service des rebuts de la poste militaire n'a pas tenu compte de la taxation initiale et aurait dû annoter l'enveloppe 827 de la mention "T. 20 F."


  • note du receveur principal des postes de la recette principale de Tours du 28 mai 1953 adressée au commandant SERGENTET faisant suite à sa lettre du 27 mai 1953 relative à une correspondance retardée et de l'enquête à laquelle s'est livré le receveur principal des postes.






Il résulte de cette enquête qu'aucune faute de service n'incombe aux agents appelés à manipuler l'objet de correspondance litigieux.

D'autre part, il semble que le délai dans lequel son traités les rebuts dans le service de la poste militaire soit anormal. Retournée par les services de Tours RP le 22 avril 1953, la lettre en litige aurait dû parvenir au destinataire au plus tard fin avril.


28 avril 2019

Le service postal à l'international pour la défense (SPID) au Gabon (suite)

En complément à nos précédents billets consacrés à l'agence postale "AP SPID 266" de Libreville (billets 1 et 2), nous vous présentons ci-dessous une étiquette d'affranchissement d'une lettre recommandée sans avis de réception au tarif R1.




L'étiquette comporte les indications suivantes :

R CRI
   93 GABON
Date (05/03/2018) et heure (08:16:25)
Montant de l'affranchissement en euros
Numéro de guichet (G1) et code REGATE de l'agence postale (932900)
Nature de l'envoi (LETTRE RECOMMANDEE R1)

24 février 2019

Un carnet individuel pour le paiement de la solde, des indemnités et prestations diverses


Le décret N° 52-288 du 05 mars 1952 relatif à la franchise militaire indique :

Article 3 - Les franchises postales dont bénéficient les militaires et les marins à solde spéciale pendant la durée légale de leur service ou rappelés, en service en métropole, territoires occupées, Afrique française du Nord, départements et territoires d'Outre-mer, sont indiqués ci-après :

   1. Franchise pour l'expédition de huit lettres simples de caractère familial par mois
   2. Franchise pour un paquet de 3 kg par mois adressé à ces militaires et marins


L'arrêté du même jour pris en application de ce décret précise :

Article 3 - La franchise prévue pour les lettres simples expédiées par les militaires visés à l'article 2 du décret 52-288 du 5 mars 1952 est constatée par l'apposition sur chaque lettre d'un timbre poste spécial "F.M.".
Il est interdit d'utiliser plusieurs timbres spéciaux pour l'affranchissement d'une même lettre, mais il est possible de réaliser l'affranchissement des envois excédent 20 grammes au moyen d'un timbre poste spécial complété par des figurines ordinaires.

Article 4 - La franchise ne s'applique qu'aux lettres simples, c'est à dire non recommandées dont le poids n'excède pas 20 grammes. Les lettres pour lesquelles l'expéditeur demande la formalité de la recommandation perdent le bénéfice de la franchise et doivent être intégralement affranchies.

Article 5 - La franchise prévue par les articles 1er et 2 du décret n° 52-288 du 5 mars 1952 pour l'envoi des colis aux militaires et marins s'exerce dans les conditions suivantes :
Chaque paquet doit être déposé au guichet d'un bureau de poste accompagné d'un bon délivré par l'unité à laquelle appartient le bénéficiaire, indiquant le nom et le grade de celui-ci ; l'expéditeur inscrit son nom et son adresse sur le bon ainsi que sur le paquet qui doit être, en outre, revêtu de l'étiquette "franchise postale" (loi du 24 mai 1951) détaché du bon correspondant.
Les facteurs ruraux sont autorisés à servir d'intermédiaire pour le dépôt de ces paquets dans la mesure où leur service le permet.

Article 6 - Les bons prévus à l'article précédent, délivrés par l'autorité militaire, sont valables trois mois à compter de leur délivrance.

Article 7 - Les envois de "paquets en franchise" destinés à une collectivité (escouade, compagnie, régiment, etc.) ou portant une adresse impersonnelle ne sont pas admis.

Article 8 - Les paquets postaux en franchise ne peuvent être admis au bénéfice de la recommandation ou de l'acheminement par la voie aérienne. Ils sont acheminés et distribués dans les mêmes conditions que les objets ordinaires.
La perte ou la détérioration de ces paquets n'engage pas la responsabilité du service postal.
Les paquets pour lesquels l'expéditeur demande la formalité de la recommandation ou l'acheminement par la voie aérienne doivent être intégralement affranchis.




Timbre poste spécial "F.M."




Bon pour un paquet en franchise postale


Nous vous présentons ci-dessous un carnet individuel pour le paiement de la solde, de l'indemnité représentative de tabac, des timbres de franchise militaire, des vignettes pour colis, du tabac en nature et du savon, ayant appartenu à un brigadier-chef du 8e régiment de chasseurs d'Afrique (8e RCA) de Villeurbanne, délivré pour l'année 1953.

D'un format de 12,5 x 10 cm, il est référencé "Modèle C.T. 2383" et imprimé par l'imprimerie Charles-Lavauzelle et Cie.










10 février 2019

L'écusson de bras modèle 1945 (suite)

Dans un précédent billet, nous avons présenté un écusson de bras modèle 1945 d'un soldat de première classe de la poste aux armées avec galon kaki foncé, comme le prévoit l'instruction N° 32 T./7/Int. du 08 septembre 1958 relative aux tenues et aux uniformes des personnels des corps et services dépendant de l'armée de terre.

Nous vous présentons aujourd'hui un écusson de bras d'un caporal de la poste aux armée avec galon kaki foncé.




09 février 2019

Des récépissés de versement ultérieur de la Caisse Nationale d'Epargne

La loi du 09 avril 1881 donna naissance à la Caisse nationale d'épargne postale (CNE) et à l'ancêtre du livret A. La France s'inspira du modèle britannique qui la précèda depuis près de 20 ans. A cette date, la Poste acquit un nouveau service, entrant de plein pied dans les services financiers.

La Caisse nationale d'épargne a contribué à former le socle des services financiers de la Poste, aux côtés des chèques postaux, menant en 2006 à la Banque Postale.




Le livret A est un compte d'épargne réglementé de droit français, exonéré d'impôt et de prélèvement obligatoire. C'est le placement le plus utilisé en France.

Depuis le 1er janvier 2009, toutes les banques peuvent distribuer le livret A, faisant perdre l'exclusivité de distribution aux opérateurs historiques que sont La Banque postale, la Caisse d'épargne et le Crédit mutuel (livret "bleu" pour ce dernier).



Récépissé de versement ultérieur d'un montant de 3.000 F sur
un compte POSTEPARGNE avec timbre à date du bureau
postal militaire 651 de Zagreb (04 février 1994)



Récépissé de versement ultérieur d'un montant de 2.000 F sur
un compte POSTEPARGNE avec timbre à date du bureau
postal militaire 656 de Velika Kladusa (30 mars 1994)

06 janvier 2019

Des couronnes d'oblitérations mécaniques jamais mises en service

Nous vous présentons ci-dessous trois enveloppes en papier kraft d'un format de 117 x 76 mm ayant renfermé des couronnes métalliques à simple ou double cercle de machines à oblitérer SECAP.

A noter que ce matériel gravé de bureaux postaux militaires ou interarmées n'a jamais été mis en service.



Bureau postal militaire 507 de BADEN-BADEN (Allemagne)



Bureau postal militaire 704 de MURUROA (Polynésie française)



Bureau postal interarmées 532 de SAARBURG (Allemagne)



Les matériels gravés d'un bureau postal interarmées
(couronne de machine à oblitérer en haut à gauche)

Photographie extraite du livre de Pierre COUESNON