26 février 2008

Suppression des bureaux postaux militaires annexes en Allemagne

Le 1er mai 1991, l'ensemble des bureaux postaux militaires annexes implantés en Allemagne (ainsi que ceux en Afrique) sont devenus, pour des raisons comptables, des bureaux de plein exercice.

Ainsi ils ont reçu de nouveaux numéros et l'ensemble des oblitérations et marques postales ont été changées afin de recevoir cette nouvelle numérotation.
Concernant les bureaux postaux militaires annexes de la Guerre du Golfe, le changement est intervenu dès le 1er mars 1991.




Courrier avec cachets administratifs ovales du chef du bureau postal militaire annexe 519 B de VILLINGEN, devenu le 1er mai 1991, le bureau postal militaire 522

25 février 2008

La station radiomaritime de Saint-Lys

Le site de Saint-Lys (petit village situé à 25 km au sud-ouest de Toulouse) est né lors de la Seconde Guerre mondiale en 1942, en zone non occupée, au moment où les centres radio étaient envahis ou détruits. Après la guerre, Saint-Lys radio est devenu le seul centre radiomaritime français pour liaisons à grande distance, géré par les P.T.T. puis par France Télécom.

Au plus fort de son activité, dans les années 70, le seul site de Saint-Lys occupait jusqu’à 150 personnes. Depuis le milieu des années 80, la tendance s’est inversée et le trafic radio en ondes décamétriques (ondes courtes) n’a fait que décliner, avec le développement des communications par satellites.

La station décamétrique a cessé définitivement ses émissions vendredi 16 janvier 1998. Cette fermeture s’inscrit dans le processus d’essor des nouvelles technologies de communication par satellites qui rendent obsolètes les techniques de transmission utilisées par le centre radiomaritime de Saint-Lys et qui ont entraîné une baisse de trafic très importante depuis le milieu des années 80.

Les liaisons satellites offrent, pour un prix plus bas, une amélioration décisive de la qualité et de la disponibilité des communications. Elles permettent la fourniture d’un service automatique qui garantit la confidentialité des conversations. Désormais, quel que soit l’endroit où ils se trouvent en mer, les bateaux peuvent accéder plus rapidement à l’ensemble des réseaux de télécommunications grâce au service par satellites de France Télécom Inmarsat.

Le centre disposait d'un bureau de poste qui centralisait les lettres radiomaritimes ; il était doté d'une machine à affranchir SECAP avec flamme illustrée.



"Lettre radiomaritime" à en-tête de la Poste avec timbre à date "POSTE AUX ARMEES" à étoile et cachet ovale du chef de service du bureau postal militaire 600 de BERLIN, adressée au Centre radiomaritime de Saint Lys (22 février 1966)


24 février 2008

Une fiche d'irrégularité

Nous vous présentons ci-dessous un intéressant document interne à la Poste aux Armées intitulé "FICHE D'IRREGULARITE" et datant de 1976.

Elle émane de la Direction de la Poste aux Armées du IIème Corps d'Armée et des Forces françaises en Allemagne et est adressée au Capitaine COUDERC, chef de service du bureau postal militaire 600 de BERLIN.

L'infraction relevée est le retard dans l'envoi des relevés "AV 12", qui doivent être transmis directement à la Section Centrale de la Poste aux Armées (SCPA), en application de l'Instruction n° 11, titre II, de la Documentation de base de la Poste aux Armées.

Il comporte plusieurs cachets que l'on rencontre rarement sur du courrier :

- cachet ovale "DIRECTION DE LA POSTE DU 2° C.A. ET DES F.F.A. / ORGANISATION",

- griffe linéaire "Capitaine COUDERC P. / Chef de Sce BPM 600",

- cachet ovale "BUREAU POSTAL MILITAIRE 600 / LE CHEF DE SERVICE",

- cachet ovale "DIRECTION DE LA POSTE DU 2° C.A. ET DES F.F.A. / PERSONNEL".




Fiche d'irrégularité de la Direction de la Poste du IIème Corps d'Armée et des Forces françaises en Allemagne adressée au chef de service du bureau postal militaire 600 de Berlin (Juillet 1976)

23 février 2008

Télécopie de la Poste "POSTECLAIR" à tarif spécial lors de la Guerre du Golfe

En août 1990, La Poste, les Télécommunications et le Ministère de la Défense décidèrent de mettre en place un dispositif permettant d'accélérer l'acheminement du courrier destiné aux marins français embarqués à bord de bâtiments de la Marine Nationale déployés dans le Golfe Persique (codes postaux de la série 00380 à 00399 ARMEES).

Le Ministre des Postes et Télécommunications, Paul QUILES, décida un tarif exceptionnel à 15 francs l'unipage (au lieu de 80 francs) pour l'envoi des télécopies destinées aux marins en mission dans le Golfe persique, via "POSTECLAIR", réseau de télécopie de La Poste.

Grâce à l'armée qui acheminait les télécopies à partir de Djibouti jusqu'aux bâtiments de la Marine Nationale, les marins pouvaient lire leurs messages moins de 24 heures après leur envoi.




Télécopie "POSTECLAIR" au tarif spécial de 15 F l'unipage expédiée par le bureau de poste d'Uzès (Gard) à destination d'un Quartier-Maître de 1ère classe du Porte-avions CLEMENCEAU, via le centre de tri militaire de Paris (04 septembre 1990)



Récépissé de dépôt d'une télécopie "POSTECLAIR" au tarif spécial de 15 F l'unipage expédiée par le bureau de poste d'Uzès (Gard) à destination d'un major du Porte-hélicoptères JEANNE D'ARC (11 octobre 1990)




Enveloppe spéciale pour l'envoi de télécopie "POSTECLAIR" avec timbre à date du centre de tri militaire de Paris (11 octobre 1990), retournée à l'envoyeur car le destinataire est inconnu sur le Porte-hélicoptères Jeanne d'Arc ainsi qu'à l'Ecole Polytechnique de Palaiseau

22 février 2008

Témoignage de satisfaction à l'ordre de la Brigade

Nous vous présentons ci-dessous un intéressant document concernant la Poste Militaire de la Guerre d'Indochine.

Il s'agit d'une copie certifiée conforme d'un "Témoignage de satisfaction à l'ordre de la Brigade" accordé, le 07 février 1952, par le Général de Corps d'Armée de LINARES, Commandant les Forces terrestres du Nord Viet-Nam (F.T.N.V.), à l'Adjudant-chef DUVIVIER du bureau postal militaire 422 de Haiduong, qui desservait la 2ème Division de marche du Tonkin (2e D.M.T.).

Ce témoignage de satisfaction est ainsi rédigé :

"Volontaire pour servir en Extrême-Orient. Débarqué le 30 Mars 1950 sert d'abord à NHA-TRANG puis à PHAN-THIET où il effectue de nombreux convois sur le " Rafale ". muté sur sa demande au B.P.M. de la 2e D.M.T. a continué à assurer les liaisons avec les Unités dans tout le territoire. Par sa conscience professionnelle et son sens du devoir a fait preuve d'un souci constant pour l'intérêt général".


21 février 2008

Carte postale de changement d'adresse

La Poste propose à ses clients des cartes-postales pré-timbrées à validité permanente afin de faire connaître leur nouvelle adresse suite à un déménagement.

Ces cartes-postales ont un format de 210 X 105 mm et sont expédiées comme courrier prioritaire.



Carte-postale pré-timbrée à validité permanente de changement d'adresse avec oblitération mécanique SECAP illustrée du bureau postal interarmées de Toulon (20 juin 2007)

20 février 2008

Le constat d'irrégularité N° 165-167

Nous vous présentons ci-dessous un intéressant document concernant le service postal militaire : il s'agit d'un constat d'irrégularité N° 165-167 établi par la Brigade B du Centre de tri militaire de Paris.

En l'espèce, l'irrégularité constatée est un abus de franchise postale pour un paquet expédié par le 1er Régiment de transmissions d'Epinal à destination du Détachement de l'aviation légère de l'armée de terre (DETALAT) de la Force de protection des Nations Unies en ex-Yougoslavie (FORPRONU) de Split.

Lors d'une vérification ponctuelle effectuée au "Controlix" (machine à rayons X), les agents postaux du centre de tri militaire de Paris se sont rendus compte que le paquet ne contenait pas de la correspondance officielle relative au service de l'Etat mais de l'alimentation (confiserie et charcuterie).

Ledit paquet a donc été retourné à l'expéditeur pour affranchissement. Le bureau de poste expéditeur (recette principale d'Epinal) et celui d'arrivée (bureau postal militaire 651 de Zagreb-Pleso) ont été destinataires d'une copie de ce constat d'irrégularité pour information.





Constat d'irrégularité N° 165-167 dressé par la Brigade B du Centre de tri militaire de Paris et revêtu du timbre à date de ladite brigade (27 novembre 1992)

19 février 2008

La Mission de police de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine

La Mission de police de l'Union européenne (MPUE) en Bosnie-Herzégovine ou European Union Police Mission (EUPM) a débuté le 1er janvier 2003. Première mission entreprise dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense, elle assure la relève du Groupe international de police de la Mission des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine (MINUBH) mise en place par l’Accord Général de Paix de Paris/Dayton de 1995.

La MPUE a été avalisée par le Conseil de Sécurité de l'ONU (résolution 1396). En novembre 2004, le Conseil de Sécurité a également approuvé la création d’une force européenne (EUFOR) succédant à la Force de Stabilisation de l’OTAN (SFOR) et chargée de la stabilisation militaire.

La MPUE a été créée par l’action commune 2002/210/PESC du Conseil de l’Union Européenne en date du 11 mars 2002. Elle constitue le volet policier d’une stratégie globale visant le rétablissement de l’État de droit en Bosnie-Herzégovine.

Elle a pour mandat d’établir une force de police multiethnique et professionnelle en Bosnie-Herzégovine, conforme aux normes internationales et européennes. À cette fin, elle effectue des missions de suivi, d’encadrement et d’inspection.

Depuis janvier 2006, son action repose sur trois piliers : la restructuration de la police, l’inspection de la police locale, et l’assistance à la lutte contre le crime organisé.




Enveloppe à en-tête de la Mission de police de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine avec oblitération mécanique SECAP à couronne double et lignes ondulées du bureau postal interarmées 658 de Rajlovac (04 mai 2004)


18 février 2008

Acheminement du courrier vers les BPM 662, 663 et 665

Nous vous présentons ci-dessous un document de la Poste aux armées, datant de juin 2000, retraçant l'acheminement du courrier, par voies routières et aériennes, entre le centre de tri militaire de Paris et les bureaux postaux militaires 662 de Kumanovo (Macédoine), 663 de Mitrovica (Kosovo) et 665 de Pristina (Kosovo).




Abréviations utilisées sur ce schéma :

- PTA = Paris Tri Armées
- AF = Air France
- CDG = Charles de Gaulle
- BA = Base aérienne
- BPM = Bureau postal militaire


A noter que depuis lors sont intervenus les changements suivants :

- le bureau postal militaire 662 a été dissous le 09 mars 2005,
- le bureau postal militaire 663, devenu le bureau postal interarmées 663, a été transféré le 28 juillet 2003 à NOVO SELO (Kosovo),
- le bureau postal militaire 665 a été dissous le 08 novembre 2003.

17 février 2008

Les cartes-postales avec réponse payée

Les cartes-postales avec réponse payée se composaient de deux cartes timbrées attenantes, dont l’une était destinée à l’expéditeur initial, et la seconde était réservée à la réponse éventuelle du destinataire.
Les deux cartes pouvaient être timbrées soit au tarif interne des cartes postales, pour être utilisées à l’intérieur du seul pays d’émission, soit au tarif international, pour l’usage à destination de n’importe quel pays de l’Union Postale Universelle (U.P.U.).

Les pays destinataires de ces cartes doubles devaient assurer gratuitement le retour de la seconde carte et leurs postes devaient en oblitérer le(s) timbre(s), ce qui a créé pour les collectionneurs un nouveau cas de timbres oblitérés à l’étranger.
Plusieurs États émirent de telles cartes-réponses, internes et internationales, sous la forme d’entiers postaux doubles. Ces cartes réponse pouvaient être recommandées ou expédiées par la poste aérienne, mais à condition d’y coller les surtaxes correspondantes en timbres mobiles du pays de retour.

L’emploi des cartes-réponses, déjà au départ très limité, n’a fait que se réduire et a fini par tomber en désuétude, si bien que le Congrès de l'U.P.U. réuni à Tokyo en 1969 a mis fin, à compter du 1er août 1971, à leur validité internationale.



Carte-postale avec réponse payée allemande oblitérée à l'aide d'un timbre à date "POSTE AUX ARMES" à étoile d'un bureau postal militaire des Forces françaises en Allemagne (29 septembre 1969)


16 février 2008

Le bureau postal militaire 664




Créé le 19 avril 1999 pour desservir les éléments français de l'opération "TRIDENT HUMANITAIRE", le bureau postal militaire 664, implanté lors de son ouverture à RINAS (Albanie), a été transféré à ELBASAN le 02 mai 1999 où il fonctionna, pour la desserte des secteurs postaux de la série 71800, jusqu'à sa fermeture le 09 août 1999.



Enveloppe avec timbre à date du bureau postal militaire 664 d'Elbasan (19 juin 1999)

15 février 2008

Les avis d'arrivée N° 1412 et N° 1431

A l'arrivée d'un mandat télégraphique, l'agent postal en informe le destinataire par un avis d'arrivée n° 1412, de couleur bleu clair, lui indiquant soit le jour et l'heure auxquels le mandat lui sera représenté, soit le nom du bureau où le mandat télégraphique est payable.





Avis d'arrivée N° 1412 d'un mandat télégraphique avec timbre à date du bureau postal naval de Toulon (27 novembre 1992)



Lorsque le destinataire d'un mandat à encaisser, d'une valeur ou carte-remboursement à payer ou d'un objet contre remboursement à payer est absent lors de son passage, l'agent postal laisse un avis d'arrivée n° 1431, de couleur rose, l'invitant à récupérer l'objet décrit au bureau de poste.





Avis d'arrivée N° 1431 d'un objet contre remboursement à payer avec timbre à date à étoile du bureau postal militaire 600 de Berlin (05 mars 1983)



Avis d'arrivée N° 1431 d'un mandat à encaisser avec timbre à date de l'agence postale militaire de la marine de la Base des sous-marins de Toulon (08 avril 1992)


14 février 2008

Tape de bouche de la Poste Navale de Toulon

La tape de bouche est à l'origine un bouchon de bois ou de liège obturant l'orifice du canon afin d'en assurer la protection interne.

L'arrivée de l'ère industrielle permet au 19ème siècle d'ajouter une ornementation à cet opturateur. Au début, le motif est souvent une étoile, avant que ne s'impose une symbolique propre au bâtiment.

Fabriquée aujourd'hui en série, la tape de bouche est de forme circulaire, réalisée en fonte ou en bronze, montée sur un socle de bois verni.

Elle est devenue un objet décoratif apprécié comme cadeau ou comme souvenir.

Seules les tapes de bouche de l'aéronautique navale ont la forme d'un blason (appelé "écu de forme moderne") de proportion 13/16 et comportant au chef un bandeau 3/16 portant le "pingouin" d'or de l'aéronautique navale sur fond bleu marine - le motif de l'emblème étant inscrit dans le reste de l'écu.



Tape de bouche de la Poste Navale de Toulon

13 février 2008

La franchise militaire de l'opération ORYX

En décembre 1992, l'ONU décida la création de l'opération internationale "RESTORE HOPE" (Rendre l'espoir) en Somalie, opération dite d'ingérence humanitaire destinée à faire cesser les violations du droit international humanitaire.

La composante française de cette intervention militaro-humanitaire prit le nom d'opération ORYX. Elle mobilisa, avec la logistique à Djibouti et en métropole, entre 3 et 4 000 militaires français, dont environ 2 120 directement en Somalie.

Les Forces françaises de Djibouti (FFDJ) constituaient une partie importante des troupes de ce dispositif, compte tenu de leur proximité du théâtre d'engagement, de leur connaissance approfondie du milieu et de leur acclimatation.

Un bureau postal militaire - portant le numéro 613 - fut ouvert le 04 janvier 1993 à HODDUR (Somalie) afin de desservir les militaires français de cette opération.




Par note en date du 09 janvier 1993, l'Etat-major interarmées des Forces françaises de Djibouti (FFDJ) a accordé la franchise postale pour le courrier ordinaire (lettres et paquets) déposé au bureau postal militaire 610 de Djibouti et destiné aux Forces françaises de l'opération ORYX en Somalie et inversement au courrier déposé au bureau postal militaire 613 et destiné aux FFDJ et à leurs familles.



Enveloppe en franchise militaire avec cachet de la Force ORYX en Somalie et timbre à date du bureau postal militaire 613 d'Hoddur, adressée à un adjudant-chef de l'Escadron de chasse 4/30 "Vexin" stationné à Djibouti (24 janvier 1993)


L'opération prit fin en mars 1993 et fut remplacée par une force de maintien de la paix de l'ONU : la Seconde Opération des Nations Unies en Somalie (ONUSOM II).

Le bureau postal militaire 610

Le bureau postal militaire 610 fonctionne depuis le 1er mars 1969 dans la ville de DJIBOUTI afin de desservir les Forces françaises prépositionnées dans la République de Djibouti.

Avant le 1er mai 1990, date de la réforme des bureaux postaux militaires, il a utilisé différents modèles de timbres à date à étoile "POSTE AUX ARMEES". Un timbre à date numérique "POSTE AUX ARMEES 610" était réservé aux documents de service (récépissés, reçus, colliers de sac, bordereaux, ...).



Formulaire de la Caisse Nationale d'Epargne (CNE) N° 91 pour l'"Envoi de pièces - Réclamation ou autres interventions" supportant la griffe linéaire avec numéro de poste comptable du bureau (96-031), le cachet carré de poste comptable du bureau et le timbre à date numérique du bureau postal militaire 610 (25 février 1979)

12 février 2008

La Médaille de la Défense nationale

Créée en 1982, sur initiative du ministre de la Défense Charles HERNU, la Médaille de la Défense nationale est appelée plus couramment par les militaires la "DEF-NAT".

Cette médaille est destinée à récompenser les services particulièrement honorables rendus par les militaires d'active et de la réserve opérationnelle à l'occasion de leur participation aux activités opérationnelles ou de préparation opérationnelle des armées, notamment les manoeuvres, exercices, services en campagne, ainsi que les interventions au profit des populations.

Les activités donnent lieu à l'attribution de "points", comptabilisés selon des barèmes particuliers.

Elle comporte trois échelons et est décernée aujourd'hui, à titre normal, aux personnels de l'armée d'active et de la réserve opérationnelle aux conditions suivantes :

- la Médaille de Bronze, pour un minimum de 1 année d'ancienneté de services et d'un minimum de 90 points,


Recto et verso de la Médaille de la Défense nationale en bronze
avec agrafe "POSTE INTERARMEES"



- la Médaille d'Argent, pour un minimum de 5 années d'ancienneté de services et d'un minimum de 600 points (2 ans minimum d'ancienneté dans l'échelon Bronze).



Recto et verso de la Médaille de la Défense nationale en argent
avec agrafe "POSTE INTERARMEES"




- la Médaille d'Or, pour un minimum de 10 années d'ancienneté de services et d'un minimum de 800 points (2 ans minimum d'ancienneté dans l'échelon Argent).

La Médaille de la Défense nationale peut aussi être décernée à titre exceptionnel à l'un quelconque des trois échelons, en cas d'actions d'éclat, de missions à caractère exceptionnel, de blessures ou de décès dans l'accomplissement de son devoir.

Les Médailles de Bronze, d'Argent ou d'Or, décernées à titre normal ou exceptionel, comportent obligatoirement l'attribution d'une agrafe de spécialité (agrafe "POSTE AUX ARMEES" puis "POSTE INTERARMEES"), éventuellement complétée par une agrafe géographique.

Le ruban a une largeur de 36 mm et se caractérise par :

- ruban rouge partagé par une bande médiane de couleur bleu outremer pour la Médaille de Bronze,

- ruban rouge partagé par une bande médiane de couleur bleu outremer avec en bordure un liseré blanc de 3mm pour la Médaille d'Argent,

- ruban rouge partagé par une bande médiane de couleur bleu outremer avec en bordure un liseré jaune de 3 mm pour la Médaille d'Or.

La médaille est de forme ronde (36 mm de diamètre) en bronze, bronze argenté ou bronze doré suivant l'échelon.

Sur l'avers se trouve l'effigie de la Marseillaise de François Rude avc la légende "REPUBLIQUE FRANCAISE". Un bonnet phrygien, une palme et les inscriptions "ARMEE - NATION" et "DEFENSE NATIONALE" figurent sur le revers de la médaille.

11 février 2008

Le bureau postal militaire 655 de Sarajevo

Le bureau postal militaire 655 a été créé le 10 juillet 1992 à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine.

Implanté dans un premier temps au "P.T.T. Building", siège du Quartier général des forces de l'ONU en Bosnie-Herzégovine, il s'installa définitivement le 19 juillet 1992 à l'aéroport de Sarajevo.

Initialement créé afin de desservir les éléments français de la garde de l'aéroport de Sarajevo, ce bureau prit ensuite en charge le courrier de :

- l'état-major de secteur,

- le bataillon d'infanterie n° 2 (implanté à l'aéroport de Sarajevo),

- le bataillon d'infanterie n° 4 (implanté au coeur de Sarajevo),

- le bataillon d'infanterie n° 5 (implanté au sud-ouest de Sarajevo, sur les Monts Igman),

- le détachement de l'Armée de l'Air.

Le bureau postal militaire 655 prit également charge, de décembre 1992 à juillet 1993, date de la création du bureau postal militaire 658 de Kakanj, le courrier du Bataillon de génie.

Après le désengagement des Forces de paix des Nations Unies, le bureau postal militaire 655 desservit les unités françaises de l'OTAN stationnées à Sarajevo et dans ses environs. Il a été définitivement dissous le 30 mars 1997.



Courrier officiel en franchise du bataillon d'infanterie n° 5 de la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU) avec timbre à date du bureau postal militaire 655 de l'aéroport de Sarajevo (16/02/1995)

09 février 2008

La Direction de la poste aux armées de la 10° région militaire (Algérie)

Nous vous présentons ci-dessous deux intéressants documents avec cachets officiels et signature du Lieutenant-colonel SPAGNOU, directeur de la poste aux armées de la 10ème région militaire (Algérie) :






- certificat de bonne conduite,




- diplôme de la Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre avec agrafe "ALGERIE".



Ces deux documents datés du 02 juin 1959 ont été attribués à un soldat de 1ère classe ayant effectué son service militaire durant la Guerre d'Algérie au sein de la poste aux armées de la 10ème région militaire.

01 février 2008

Les enveloppes-dépêches

Les préposés-chefs chargés des services de l'entrepôt ou de convoiement en chemin de fer utilisent pour la confection de dépêches une enveloppe-dépêche N° 8 de couleur rose clair.

Ces enveloppes sont également employées pour les relations entre certins bureaux sur instructions de la direction et ne peuvent comporter que des correspondances non recommandées ou non chargées.

Quand une enveloppe ne suffit pas pour transmettre toutes les correspondances à transmettre, il est fait usage d'une deuxième et, au besoin, d'une troisième enveloppe. Le cas échéant, chaque enveloppe prend un numéro d'ordre qui est inscrit au crayon dans le cadre à ce réservé et en haut à droite de l'enveloppe, l'enveloppe n° 1 indiquant le nombre d'enveloppe dont se compose l'envoi. Toutes les enveloppes sont ensuite réunies sous un croisé de ficelle.

S'il n'y a aucun objet de correspondance à transmettre, la mention "envoi nul" appuyée de la signature du préposé et de l'empreinte du timbre à date du service expéditeur est portée sur l'enveloppe-dépêche.



Enveloppe-dépêche N° 8 de couleur rose clair avec timbre à date "Poste aux armées" numérique du bureau postal militaire annexe 510 B d'Achern, adressée au Bureau Frontière "H" (14/08/1979).