09 novembre 2010

Les vaguemestres d'étape

Afin de desservir les régions "troublées" de la 10ème région militaire (Algérie) et plus particulièrement la division de Constantine, le service de la poste aux armées mit en place, le 1er juillet 1955, l'organisation suivante composée d'un officier et de sept sous-officiers :

- mise en place à Constantine d'un embryon de la poste aux armées chargé de recevoir les dépêches contenant les correspondances militaires et de les acheminer sur les formations engagées par tous les moyens disponibles civils ou militaires ; il s'agissait en somme d'un "mini-bureau frontière",

- à chaque échelon de "zone" (Batna, Khenchela, Souk-Ahras, etc.) un élément de poste aux armées constitué par un ou deux sous-officiers aidé par deux hommes de troupe détachés des Unités,

- à l'échelon "secteur" : au P.C. un vaguemestre d'étapes en liaison avec tous les vaguemestres des formations du secteur,

- utilisation d'une adresse conventionnelle (sans secteur postal) : grade, nom, prénoms, n° matricule, Unité, "par Constantine Militaire".




Deux vaguemestres d'étapes furent dotés d'un timbre à date avec mention "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" ou "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 2".



Enveloppe en franchise avec cachet du vaguemestre du 24ème régiment d'infanterie coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (06 décembre 1955)



Enveloppe avec cachet d'un vaguemestre du 24ème régiment d'infanterie coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (26 décembre 1955)


Cet embryon postal militaire fonctionna jusqu'à début 1956. Il fut rapidement saturé (les effectifs à desservir étant passés de 25 000 à 50 000 hommes) et remplacé par cinq bureaux postaux militaires (dont trois dans le Constantinois) dotés de 8 annexes.

Aucun commentaire: