11 juillet 2010

Un formulaire de fortune du Bureau Naval 22

Le Bureau Naval 22 fut créé le 05 avril 1977 ; il reprit le numéro utilisé par le bureau naval de Mers-el-Kébir jusqu’en 1968.

Rattaché au bureau postal naval de Paris, il fonctionna sur différents bâtiments de la Marine nationale :

  • du 05 avril 1977 au 11 juin 1977, sur le Porte-avions CLEMENCEAU puis, du 12 juin 1977 au 10 décembre 1977 sur le Porte-avions FOCH afin de desservir un Task Group qui allait séjourner en Zone maritime de l’Océan Indien. Baptisée Saphir 2, cette opération était destinée à maintenir une présence française avant l’indépendance du territoire des Assas et des Ifars,
  • du 24 octobre 1978 au 20 juin 1979, sur la Frégate lance-missiles DUQUESNE dans le cadre d’une nouvelle mission en Océan Indien,
  • du 12 septembre 1979 au 02 avril 1980, sur l’Escorteur lance-missiles DU CHAYLA, dans le cadre d’une opération de surveillance maritime en Océan Indien,
  • du 1er septembre 1980 au 02 avril 1981, sur l’Escorteur lance-missiles BOUVET, dans le cadre d’une opération de surveillance maritime en mer d’Oman.



Reçu de fortune pour un paquet recommandé avec
timbre à date du "BUREAU NAVAL 22" (09 janvier 1979)

02 juillet 2010

Le coupon-réponse "E"

Le coupon-réponse "E" est un coupon-réponse utilisable dans les relations entre la France et ses anciennes colonies ("E" pour extension du régime intérieur). Il peut être échangé contre une valeur de timbres-poste représentant l'affranchissement d'une lettre simple (20 grammes).

Apparu en avril 1963, il remplace le "coupon-réponse de la Communauté française". Il est toujours en service à ce jour.

Pratiquement inchangé depuis l'origine, le recto du coupon comporte en son centre un buste d'Ulysse coiffé du pilos sur un fond de sûreté ainsi que différentes mentions de service dont le prix de vente et le nom du pays d'origine.

Au verso figure la liste des pays ou territoires dans lesquels le coupon-réponse "E" est utilisable. Le verso du coupon-réponse "E" a été régulièrement modifié et reflète l'évolution, c'est-à-dire la diminution, des pays utilisateurs.



Coupon-réponse "E" à 1,35 F avec mentions manuscrites de changement de prix de vente (1,60 F puis 2,30 F puis 2,60 F) et griffe horizontale "B.P.M. 701 C" du bureau postal militaire annexe 701 C d'Arue (Polynésie française)



Verso du coupon-réponse "E" à 1,35 F avec liste des
pays ou territoires dans lesquels il était utilisable




Depuis le 1er juillet 1977, le coupon-réponse "E" n'est valable plus que dans les relations réciproques entre la France - y compris les D.O.M. (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion) - d'une part et les T.O.M. (Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et les T.A.A.F.), Andorre (bureaux français) et Monaco d'autre part.




Coupon-réponse "E" à 3,60 F avec timbre à date à étoile
d'un bureau postal militaire français (26 février 1990)


Pour plus d'informations, consulter le remarquable site internet "LES COUPONS-REPONSE (ou comment prépayer une réponse par poste)" d'André Hurtré (de l'Académie de philatélie) qui est la référence en la matière.