24 février 2020

Une enveloppe dérobée par le Front de Libération Nationale (FLN)

Durant la Guerre d'Algérie, un certain nombre de plis ont été "détournés" de la poste française par des agents du Front de Libération Nationale (F.L.N.).

Ces plis portent des marques manuscrites de lecture par les services de renseignements de la rébellion, accompagnées des cachets des différentes unités rebelles ayant analysé les renseignements.

Certains de ces plis ont été récupérés à leur tour par les services de renseignement français notamment auprès de "ralliés".

Ces plis portent des étiquettes invitant à prévenir les personnes concernées des dangers qu'elles pourraient courir du fait de l'interception par le F.L.N. de ces plis.

Quelques exemplaires de ces plis ont été remis à leur véritables destinataires après exploitation.



Enveloppe en franchise avec oblitération mécanique SECAP d'un bureau postal militaire français en Afrique Française du Nord (AFN - Algérie) dérobée par le FLN et récupérée par les services français (24 août 1961)

Au recto de l'enveloppe :

- cachet rouge d'une unité de l'Armée de Libération Nationale (ALN) du Front de Libération Nationale (FLN)

- cachet noir peu lisible "Etat-Major Général GPRA Wilaya 2 Mintaka 3" (GPRA = Gouvernement provisoire de la République Algérienne)




- cachet noir encadré "Z.N.C./ U.O.R. Antenne de DJIDJELLI" = Zone Nord Constantinois- Unité Opérationnelle de Recherche

- cachet rouge encadré "SECRET / CONFIDENTIEL"







Au verso de l'enveloppe : 

- cachet noir "Etat-Major Général GPRA W2 M3" (W = Wilaya, M = Mintaka, subdivisions territoriales)

- étiquette avec instructions cachet rouge "SECRET/CONFIDENTIEL"

Aucun commentaire: