30 mai 2018

Un carnet "B" de vaguemestre en temps de guerre

Le carnet "B" est un document réservé pour l'inscription des envois à faire enregistrer et des sommes à déposer à la Poste.

Sont inscrites au carnet "B" les opérations ci-après à faire à la poste, par le vaguemestre, pour le compte des militaires de son unité :

  • expédition d'objets de correspondance sous chargement (à l'intérieur seulement) ou recommandation, expédition de colis postaux (aux armées seulement), mandat ordinaire à prendre, mandat-carte, mandat-contributions à envoyer ;
  • versement, par mandat-carte spécial, à un compte courant d'épargne militaire ;
  • versement, par mandat-carte spécial, à un compte de chèques postaux.

Au moment même où les fonds ou envois lui sont remis, le vaguemestre inscrit au carnet "B" l'opération à effectuer (colonnes 3 et 4), avec toutes les indications que le carnet comporte pour cette opération.

Un récépissé en est détaché et remis, séance tenante, à l'expéditeur ou au déposant. Ce récépissé doit recevoir les indications suivantes :

  • grade, nom et formation du demandeur ;
  • nature de l'envoi confié au vaguemestre pour expédition enregistrée, ou somme à lui remise pour une opération à préciser (mandat-carte à envoyer, mandat ordinaire à prendre, versement à un compte courant d'épargne militaire ou à un compte de chèques postaux, etc.).
  • droits ou taxes perçus.

Sauf l'exception ci-après (mandat ordinaire), le récépissé délivré au vaguemestre par le bureau de poste, pour chaque opération effectuée, est collé sur le carnet "B", en regard de l'inscription correspondante ; lorsque l'opération consiste à prendre un mandat ordinaire, le titre doit, en principe, être renvoyé à l'envoyeur, à qui il et remis, en même temps que le récépissé de dépôt, contre restitution du reçu détaché du carnet "B".

Le vaguemestre peut, toutefois, se décharger d'expédier lui-même le titre, si la lettre d'envoi lui est, à cet effet, remise ouverte. En pareil cas, la déclaration de versement de la poste reste annexée au carnet "B".

Dans le cas de trop perçu, en matière de droits ou taxes, le vaguemestre rembourse l'excédent contre décharge à la colonne 10 du carnet "B".

Si une opération demandée ne peut avoir lieu pour une cause quelconque, sommes et objets s'y rapportant sont rendus au déposant contre signature au carnet "B" et restitution du récépissé à lui délivré.

Le major ou l'officier qui en remplit les fonctions vérifie le plus souvent possible la tenue du carnet "B", notamment au point de vue du régulier établissement et de la délivrance des reçus. Ils signent ce carnet à la date de chacune de leurs vérifications.

La tenue du carnet est également soumise au contrôle des préposés de la poste civile ou militaire, lesquels s'assurent, en particulier de la régularité des inscriptions et du rattachement au carnet des récépissés ou déclarations de versement du service postal.




Nous vous présentons ci-dessous un carnet "B" - Modèle N° 4 pour le service des vaguemestres en temps de guerre (aux armées et dans les garnisons et formations de l'intérieur) ayant appartenu au sergent FRANCES, vaguemestre du Parc de réparation d'infanterie d'armée n° 5 (PRIA 5 - Secteur 217) pour la période allant du 26 janvier au 12 juin 1940.





Page du carnet "B" avec inscription de six paquets recommandés (PR),
timbre à date "POSTE AUX ARMEES 69" du bureau postal militaire 69
desservant la Direction des étapes de la 5ème Armée (26 janvier 1940)
et récépissés de dépôt N° 517-2 de ces six paquets recommandés



Page du carnet "B" avec inscription de quatre mandats-carte (MC) et
deux paquets recommandés (PR), timbre à date "POSTE AU ARMEES 69"
du bureau postal militaire 69 (05 février 1940), récépissés des quatre
mandats et récépissés de dépôt N° 517-2 des deux paquets recommandés



Page du carnet "B" avec inscription de  mandats-carte (MC) et paquets
recommandés (PR), timbre à date "POSTE AU ARMEES 69" du bureau
postal militaire 69 (22 avril 1940) et reçus délivrés par le vaguemestre

Aucun commentaire: